Croisière Côte Fleurie
La voile à la portée de tous !
|
Navigation du 24 au 29  juillet  2020
Solaster retrouve la haute mer

Ca y est Solaster a retrouvé la haute mer.
Nous avons quitté Cherbourg le vendredi soir 24 juillet Alexandre Froment, François Glaizot et moi direction Roscoff.

Un petit arrêt à Omonville pour attendre la renverse. Passage du raz relativement calme malgré un force 4 SW contre courant que nous avons négocié en filant sur Aurigny avant que le courant ne vire au sud. Puis plein sud vers Jersey Guernsey. Une rupture d'une écoute de génois  nous contraint à  un arrêt technique de réajustement à Carteret.

Nous sommes repartis de nuit à la marée suivante car la réparation de l'inverseur n'était pas parfaite. Nous avons rejoint Saint Cast dans la matinée de dimanche. Mouillage dans l'anse de Sévigné juste avant le Cap Fréhel.

Après une nuit  houleuse ou calme selon les points de vue et un petit bain dans de la bonne eau castinne et 2 ris dans la GV nous poursuivons notre route au près serré. Un peu de pluie, un peu de vent 23 à 25 noeuds avec quelques rafales à 35 dans la dernière heure d'approche de Bréhat. Nous nous réfugions lundi à Lézardrieux pour la troisième nuit.

Là nous rencontrons Amarante un Beau Soleil de 37 pieds avec un équipage fort sympathique: un couple adepte du J80 et et 2 enfants fans d'Optimiste dont un champion  de France. Nous ferons route ensemble jusqu'à la sortie du passage Ploumanach Sept Iles.  Solaster, paraît-il meilleur dans le "petit temps" dixit les moussaillons,  a lâché Amarante avec qui nous étions en contact permanent par VHF.

Arrivés à Roscoff dans la soirée où nous rejoignons l'équipe d'Hervé Marie avec qui Alexandre et moi poursuivrons notre superbe périple vers la pointe bretonne: Aberwrach, Ouessant, Sein, Baie de Douarnenez et rade de Brest.

Jean

Fort Lalatte

 
 

FRANçois : un equipier talentueux

 

Le phare de La Croix à bréhat

solaster sous spi

.