Croisière Côte Fleurie
La voile à la portée de tous !
|
Nardoa dans le Golfe
10 au 16 août 2020


Equipage : Cathy et Luc Clouet, Marielle et Loïc Fourmont, Isabelle et Laurent Milesi (Chef de bord)


« Tout ce qui est rare est cher »
C’est dire si ces heures de navigation à bord de Nardoa en Bretagne sud, en ce début de mois d’août 2020 furent précieuses. Une météo « méditérannéenne » et un équipage « premium » contribuèrent à rendre ces 10 jours exceptionnels.

Houat -Plage de Treach Salus
Un mouillage à moins de 50 m de la plage sur la côte sud de Houat, moins fréquentée que la grande plage d’Er Gouret (Est) et bien abritée des vents de nord. Est-ce l’effet de la première nuit au mouillage depuis si longtemps, le fait d’avoir quitté quelques heures plus tôt le port «embouteillé» de la Trinité, l’«ivresse» des premiers bords tirés ? peut-être un peu tout ça mais peu importe …cette plage quasi déserte au réveil gardera pour nous des airs de petit paradis ! A noter que certains soirs d’été, la jeunesse de Houat s’y donne rendez-vous avec feux sur la plage et musique électro jusqu’à…l’heure du réveil !

Belle-île - Ster Wenn.
Peut être qualifié sans hésitation de « mouillage de rêve ». Sur la côte Ouest de Belle-île après avoir doublé la pointe des poulains s’ouvre une anse assez large dont il faut se méfier par forte houle d’ouest : Ster Vraz. C’est une plage et un mouillage bien connus mais qui recèle un petit trésor peu après l’entrée sur tribord, une calanque abritée de tous les vents, véritable écrin pour une dizaine de bateaux (ne pas arriver trop tard), les meilleures places sont au fond, près des filins tendus en hauteur ou les pécheurs amarrent leurs canots et ou rien ne bouge une fois amarré « devant-derrière »  (ancre et aussière à terre). Magnifique balade par le sentier côtier jusqu’à la pointe de poulains (1h30) puis Sauzon (1h30) puis retour par les terres (1h30)

Belle-île - Port Kerel
Sur la côte sauvage (sud) de Belle-île, peu après port Goulphar, Port Kerel est un mouillage à l’ancre bien abrité, facile d’accés, sur fond de sable avec une magnifique plage et de beaux rochers. La plage sera le théâtre d’une exceptionnelle partie de pétanque/galets. Il ne manquait que les cigales.

Belle-île – Sauzon
Rien à ajouter à tout ce qui a pu être dit sur le charme incomparable de ce port typiquement breton avec toutefois une préférence pour une place dans le port d’échouage. La lumière sur les façades colorées, le mauvais caractère de Carole lors du « coup de feu » qui s’arrondit au fur et à mesure que la lumière décline, et surtout à ne pas manquer, le retour de pêche vers 17h ou les homards bleus sautent littéralement du canot dans votre marmite. Mais le vrai luxe sera de les accompagner d’une mayonnaise « maison ». Merci Marielle !

Golfe – Ile aux moines.
Besoin de refaire le plein d’eau et surtout de brancher le frigo pendant une nuit complète, nous nous amarrons au ponton flottant de l’île aux moines (31€) relié par navettes à la cale. Nous resterons une journée entière , passant du statut de marins à celui de cyclistes, touristes, baigneurs,etc… toujours sous un soleil radieux.

Journée magique. Découverte de la navigation dans le golfe, des courants et contre-courants, embarras du choix des mouillages tous plus beaux les uns que les autres, diversité des rivages, paysages, Quel bonheur de navigation !
En fin de journée, changement radical d’ambiance en à peine une heure. Après l’affluence des bateaux dans le golfe, quelle paix et tranquillité lors de la remontée de la rivière d’Auray, escortés par les oiseaux et sur les berges, les échassiers. Demi-tour en vue de Saint Goustan pour aller prendre une boule, seuls, au carrefour de la rivière du Bono ou nous assisterons bien à l’abri, à un véritable feu d’artifice (orage dantesque avec pyrotechnie) en cette nuit du 15 août !

Hoedic – port de l’Argol .
Dernière étape avant le retour à la Trinité. Mouillage sur une tonne à couple (15€). Plutôt une bonne surprise, ça ne bouge pas trop. Magnifique balade à terre. Un verre à la Trinquette. Sentier côtier. Expo photo dans les rues (portraits de navigateurs) et dans le fort anglais (faune microscopique). Retour à la Trinité sous Spi pour découvrir et vérifier l’usage aisé de la fameuse « chaussette ».

Laurent