Poème dédié à Alain

 


La mer passer du temps à l'admirer, à la contempler mais surtout à naviguer à voguer vers nos rêves .


La mer passer du temps à partager à discuter mais surtout à bien rigoler .

La mer passer du temps sur un voilier, le vent dans ses voiles, filer à plein noeuds vers la liberté ,
à voyager et à rêvasser mais surtout à pouvoir barrer.


La mer passer du temps à l'observer à l'appréhender mais surtout à l'apprivoiser.

La mer elle est pleine de curiosité d'immensité mais surtout de profondeur.
La mer elle est parfois calme ou en colère mais surtout là dans nos cœurs pour nous apaiser.

La mer est imprévisible et sauvage et lorsque vient l'orage on ne peut l'approcher ni la dompter.

Que ce soit sur Solaster ou Nardoa la mer est bien là dans son immensité à pouvoir nous faire rêver.
La mer est sans limite et fantastique, c'est une énigme magnifique; le reflet du soleil à sa surface m'éblouit mais lorsque je la vois ... je souris


Que ce soit comme simple barreur ou comme simple navigateur elle sera toujours là pour nous faire voyager de Granville à Guernesey, de St Malo à Camaret voguent les bateaux au gré des vents nous accompagner comme dans nos rêves nous faire naviguer...
Et quand notre chef de bord préféré à dix heures passées n'est toujours pas couché il y a de quoi

s'inquiéter....

Je dédie ce poème à tous ceux qui aime la mer, la voile comme je les aime ...
A cette grande famille du CCF qui fait partie désormais de la mienne ...
À Alain pour qu il revienne parmi nous très vite ...
Et le dernier couplet à mon chef de bord préféré...il comprendra
( tout seul on avance vite mais ensemble on ira loin )


Isa
belle Leruez



ce site a été créé sur www.quomodo.com