Envie de participer ?

Réunion du CA du mercredi 2 février 2022

Maison des Associations de Caen. Vingt participants

 

Présents :

Stéphane Aubertin (CA), Odile Beineix (CA), Gilbert Bouhier, Christian Boutron (CA), François Chenal (CA), François Comoz (CA), Pierre Dibatista (CA), Alain Dubost, Alexandre Froment, Alain Garnavault, Stephan Ghewy, Jean-Yves Jaffré (CA), Patrick Jeulin (CA), Michel Juhel, Loïc Lebrun (CA), Isabelle Leruez (CA), Hervé Marie, Jean-Claude Pinot, Alain Riquart (CA), Eric Tiphaigne.

Excusés :

Bernard de Béthune, Sylvie Blondeau, Sébastien Boussion (CA), Jean-François Brillard (CA), Alain Canu, Thierry Denoual, François Fauvel, Bernard Lacoste (CA), Jean Lechartier, Laurent Milesi (CA).

 

Notre président, Loïc Lebrun, ouvre la séance et précise que cette réunion est surtout consacrée à l'achat d'un nouveau bateau et à la vente de Solaster.

Deux bateaux ont été sélectionnés, un Dufour 412 basé à Marseille (prix d'achat demandé 185500 €) et un Dufour 382 basé à Lorient (prix d'achat demandé 149500 €).

 

Finances (Stéphane Aubertin)

En caisse à fin janvier : 85079 € (dont 7100 € d'acompte sur la vente de Solaster.)

Dépenses de janvier : 1676 €, dont 434 € de remboursement de prêt.

Recettes de janvier : 1815 € dont 1714 d'adhésions

Solde positif de 139 €.

Nous avons un accord sur un emprunt d'un montant maximum de 72000 € avec un remboursement de 627 € sur dix ans. Ce qui nous laisse la possibilité de financer l'achat de l'un ou l'autre des bateaux.

 

Participation aux frais de frais de déplacement.

La décision de rembourser les frais de déplacement pour la visite des bateaux (Marseille et Lorient) a été actée lors de la réunion du 5 janvier dernier, il n'y a pas lieu d'y revenir.

À l'avenir, pour les déplacements exceptionnels (expertise…), transport et d'hébergement pourront être pris en charge par l'association. La règle générale demeure le bénévolat.

 

Entretien des bateaux

Nous étions huit (neuf l'après-midi) pour cette séance de travaux.

Solaster :

Il ne reste plus qu'à faire un dernier nettoyage du sol et à refixer quelques lattes. Tout ce qui ne reste pas sur le bateau a été débarrassé.

Le déquillage n'a toujours pas pu être effectué en raison du retard de la livraison au chantier naval des boutons de quille.

Nardoa :

Déjaunissement de la coque, mais celle-ci reste terne et il serait bon de passer un coup de polish afin d'éviter ce travail tous les ans.

Changement du répartiteur

Guindeau et winches nettoyés et graissés.

Nettoyage complet des 3 cabines, il ne reste que le carré à faire.

Démontage de la vanne des WC. Elle doit être changée car complétement encrassée, faute d'avoir était actionnée régulièrement.
Pour éviter ce genre de problème il serait bon que chaque de bord, avant le départ, actionne les principales vannes des bateaux (vanne d'arrivée d'eau moteur et vanne des WC).

Restent les problèmes de l'électronique (l'antenne de la VHF ne fonctionne pas) et de l'enrouleur.

Le CA décide à l'unanimité de l'achat d'un enrouleur

 

Vente de Solaster (Alain Riquart)

Une fois la quille remontée (coût des travaux 4300 €), le bateau sera vendu dans l'état, en déduisant 3400 € pour les travaux sur la coque, pris en charge par l'acheteur.

La mise à l'eau sera effectuée en principe le 15 février pour la visite de l'expert, conformément au compromis de vente.

Le Conseil d'Administration donne mandat à Alain Riquart pour signer le compromis de vente.

 

Achat du nouveau bateau

Loïc a sondé les chefs de bord pour que chacun puisse exprimer librement son opinion sur le choix entre le Dufour 412 le Dufour 382. Sur les 21 qui ont donné leur avis, 10 n'envisagent pas de navigation en méditerranée sur le 412 et 11 seraient heureux de naviguer dans le sud ou se proposent pour convoyer le bateau.

Deux équipes ont fait le voyage pour expertiser les bateaux. Chacune a fait un rapport détaillé.

En visionnant les photos prises à bord, Michel présente le Dufour 382, qu'il a visité à Lorient avec Alain Garnavault et Jean-Yves, puis Alexandre le Dufour 412, visité à Marseille avec Hervé et Sylvie.

La question posée est de déterminer quel est le bateau qui conviendra le mieux à CCF.

Si le Dufour 412 est un superbe bateau, le prix, les coûts d'entretien et les frais de port seront plus élevés, ainsi que les difficultés de manœuvres de port. 

Selon les statuts de CCF, la décision est prise d'un vote à main levée des quinze membres du Conseil d'administration (onze présents et quatre représentés par procuration).

Résultat du vote : cinq voix pour le Dufour 412, neuf voix pour le Dufour382 et une abstention.

 

Mandat est donné à Alain Garnavault de mener à bien l'achat du Dufour 382, sous réserve d'une expertise (Expert : Alexandre Benedot) et de la vente effective de Solaster.

 

Prochaines dates à retenir :

Mercredi 2 mars à 20h : Réunion du CA à Caen, Maison des Associations

Samedi 12 mars à 17h : Assemblée Générale à Portbail.

Odile Beineix, secrétaire adjointe